La plateforme L.E.S. Musulmans a eu l’honneur de recevoir trois professionnelles de la nutrition, Hanane Afellah diététicienne nutritionniste spécialisée en profilage alimentaire et en approche endobiogenique, Mariam Drame, naturopathe spécialisée en préconception et périnatalité, & alimentation santé et Najoua Guelzim Maoui, membre du projet 100 voix, diététicienne nutritionniste et docteure en physiologie de la nutrition. Elles nous proposent dans ce débat, de nombreux conseils pour une meilleure maîtrise de notre alimentation, ce carburant déterminant pour notre corps et pour notre âme. En ce mois de ramadan, prenons le temps de réfléchir à nos modes de consommation et une meilleure façon de nous alimenter.

→ 5 conseils pour mieux s’alimenter

• 1/ Favoriser des aliments bruts 🥑🥬🥦

“Pour mieux s’alimenter il est important de favoriser des aliments bruts, naturels, tels que Allah swt nous les as mis à disposition. Favoriser les fruits et les légumes de saison, locaux qui seront plus qualitatifs sur le plan nutritionnel et plus respectueux de l’environnement. Consommer viandes, poissons, œufs, oléagineux (noix amandes…). Des produits laitiers de qualité en petite quantité. Quelques fois par semaine c’est largement suffisant. Des céréales complètes (pates complètes, pain complet, riz complet), non raffinées, des matières grasses première pression à froid (végétales ou pas), un bon beurre fermier de qualité (de baratte). Une graisse qui va être facilement assimilable, des graisses à chaines courtes plus facilement métabolisées par notre organisme. Et ne pas oublier que l’alimentation c’est le pilier de notre santé, notre première médecine et la plus accessible. C’est la seule sur laquelle on peut exercer une sorte de contrôle.”

• 🧇🥪🧁 2/ Supprimer les aliments transformés

“Bannir petit à petit les aliments transformés et ultra-transformés, triturés, manipulés par l’être humain avec toute la dimension de rentabilité qu’il y a derrière. Quand on voit un aliment avec une date de péremption dans 3 ans il faut se poser la question, : est-ce qu’un aliment naturel peut avoir une date de péremption pareille ? Ces aliments sont souvent très riches en sucre en gras et en sel. Diminuer graduellement la proportion d’aliments industriels, y aller pas à pas, il ne faut pas que ça soit une frustration de manger plus sainement. Le fait de diminuer certaines choses, et retirer certaines choses c’est déjà très bien : diminuer les produits transformés petit à petit, remplacer les sodas par de l’eau. Ne pas y aller tout d’un coup sinon, on ne pourra pas tenir dans la durée. Réapprendre à s’alimenter, réécouter son corps apprendre à répondre aux besoins de son corps.”

• 3/ Favoriser les aliments de saison 🧄page4image10472912 page4image10475824

“C’est très important de respecter les saisons. On le sait, si l’on s’alimente avec des fruits et légumes de saisons, on aura d’office des aliments plus riches sur le plan nutritionnel plutôt que de manger une pastèque en plein hiver. Le fait d’avoir accès à tous les produits toute l’année rend plus difficile l’accès à la saisonnalité, mais il faut se renseigner sur les fruits & légumes de saison, et idéalement de production locale. »

• 🤤 4/Manger quand on a faim

“Depuis l’industrialisation on est tombé dans un système alimentaire où il faut manger tout le temps. Avec la mode du snacking il faut toujours avoir un truc dans la bouche. On est totalement déconnecté des besoins propres de son organisme. On mange sans avoir faim… On va même arriver à anticiper la sensation de faim, comme si ça allait être désagréable. Alors que non, il faut prendre conscience que la faim, c’est le signal physiologique de notre organisme qui demande à avoir du carburant. On a ensuite cette sensation de satiété qui est cette petite sensation de plénitude qui apparait 15 min après le repas et qui permet de prendre conscience que le corps a eu suffisamment de carburant, tout simplement.”

• 5/Manger en pleine consciencepage4image10470832 page4image10476864 page4image10474992

“Pour être connecté à ces sensations alimentaires on passe par ce qui s’appelle la pleine conscience, le fait d’être pleinement concentré sur l’acte alimentaire en l’absence d’écran !!! La présence d’un écran, que ce soit télé, téléphone portable ou ordinateur fait qu’on va augmenter notre prise alimentaire de 40%. ce qui est absolument énorme. Se détacher des écrans au moins pendant le repas est primordial”