Après plusieurs mois de confinement, à se retrouver limités dans ses déplacements, vous êtes nombreux à ne rêver que de voyage. Les plans de l’été, souvent organisé à l’avance, se sont vu bousculés à cause de la crise sanitaire lié au coronavirus. Les frontières fermés ou encore vols annulés, on s’est demandé où les Musulmans vivant en France allaient partir en vacances ?

 

Rester enfermé chez soi pendant des mois n’a fait qu’accroître l’envie de s’évader. Les habitudes de beaucoup de musulmans ont été particulièrement impactées puisque de nombreuses destinations, notamment des pays d’origines, n’ont toujours pas rouvert leurs frontières. C’est le cas pour le Maroc, qui a annoncé la réouverture de ses frontières aériennes et maritimes depuis le 14 juillet, mais uniquement pour les citoyens et résidents étrangers souhaitant revenir dans le pays ou le quitter. « Chaque été, je pars au Maroc avec ma famille. Cette année, je suis triste de ne pas y aller car j’avais pris l’habitude de les amener aux sources sur la terre de mes ancêtres. » nous confie Khalid. Ce père de famille a donc dû s’adapter aux restrictions et a décidé de rester en France « nous irons dans le sud de la France, nous retrouver en famille ».

Vacance en France

Face à l’impossibilité de voyager, certains ont décidé de rester dans l’Hexagone. C’est le cas d’Olfa, maman de deux enfants, elle avait prévu avec son époux de se rendre en Tunisie. La crise du Covid-19 a eu beaucoup d’incidences sur sa famille « il y a eu moins de travail pour mon mari qui est artisan ». Le voyage annulé n’a pas empêché Olfa de profiter de l’été en toute simplicité et en famille « j’ai décidé de sortir avec mes enfants, chaque jour dans un nouveau parc, certes c’est limité comme sortie mais mes enfants ont 1 et 2 ans, pas moyen de faire grand-chose, on va par exemple jeudi, dans une ferme pédagogique et dimanche avec le papa, on ira dans une fête foraine ».

Pour Nounaydam, c’est un séjour à Bali qui est tombé à l’eau. Du coup ça sera direction La Baule au mois d’août, chez de la famille dans « une maison située à 500 mètres de la mer ». Bien que la France reste l’endroit privilégié pour les vacances, les règles sanitaires continuent de s’appliquer. Du Nord à la Côte d’Azur, en passant par le Pays basque, les mesures de sécurité sanitaire et règles de distanciation sociales sont toujours en place sur les plages françaises. Ce séjour en France, cette maman de 3 enfants le redoute à cause de l’islamophobie ambiant « étant voilée j’appréhende tout de même ces vacances en France […] c’est dommage car la France regorge de superbes coins et recoins mais certains Français sont insupportables et il suffit d’une minorité pour gâcher les vacances ». C’est d’ailleurs pour cela que certains ont décidé de voyager en dehors de France et notamment dans des pays de l’Union européenne, où les restrictions aux frontières sont moins contraignantes que dans les pays extra-européen.

Vacance en Europe ou reporté

La Commission européenne a lancé l’application Re-open EU (lien), afin de fournir aux utilisateurs des renseignements en temps réel sur les frontières, les moyens de transport et les modalités de circulation. Les services touristiques disponibles ainsi que les mesures de santé publique et de sécurité (mises en quarantaine, port du masque obligatoire dans le lieux publics) sont également répertoriés.

Enfin, il y a ceux qui ont tout simplement décidé de reporter leur voyage. Soit pour des raisons financières, soit par inquiétudes du fait de la situation sanitaire actuelle. « On a acheté les billets pour la Turquie un an à l’avance », nous raconte Mustapha, « avec la crise sanitaire financièrement ça n’allait plus trop, du coup ont les a mis en suspens. On pense y aller en octobre in sha Allah ».

Peu importe la destination, il est important de penser aux indispensables dans vos valises. En effet, le contexte sanitaire oblige à étoffer le nécessaire de voyage. Pensez à vous munir de flacons de gel hydroalcoolique, de thermomètres et de masques qui couvrent le nez et la bouche. En France comme à l’étranger, pensez toujours à garder les bons réflexes des gestes barrières et à respecter une distance d’un mètre entre chaque personne.