Les musulmans ont choisi : en participant à la #ConsultationDesMusulmans, ils ont décidé de sortir de l’immobilisme et de définir leur vision et leurs interlocuteurs afin de s’organiser eux-mêmes. Le premier grand chantier initié suite à la création de la plateforme collaborative L.E.S. Musulmans est l’Assemblée des Imams. Ce projet prévoit la mise en place d’une structure d’accompagnement professionnel, théologique et éducatif pour les imams. C’est également l’assurance d’avoir accès à des interlocuteurs crédibles et formés, au service de tous.

Nous sommes heureux de vous annoncer l’un des premiers projets de la plateforme, fruit de vos contributions à la #ConsultationDesMusulmans et du travail intense mené par nos équipes depuis le lancement de la plateforme L.E.S. Musulmans le 30 septembre 2018. Celle-ci rassemble désormais plus de 230 structures, des centaines d’imams et de cadres religieux, ainsi que des milliers de personnes, adhérents, bénévoles et sympathisants, qui travaillent intensément à organiser et à structurer tous les projets répondant aux besoins exprimés par les musulmans dans le cadre de la Consultation.

C’est cette méthode, qui part de la base pour construire des solutions concrètes et durables, en impliquant toutes les bonnes volontés qui le souhaitent, qui fait l’identité de la plateforme coopérative L.E.S. Musulmans. Elle permet d’être directement au service des fidèles et de l’intérêt général, en œuvrant avec sérieux et indépendance.

Le projet que nous vous présentons ici est l’Assemblée des Imams. Il répond à un double besoin :

  • D’une part des fidèles, qui ont besoin d’interlocuteurs, de réponses à leurs questions, d’éducation et de guidance religieuse, qui soient en phase avec le contexte, dans la France de 2019 qui a tant besoin de cohésion, de clarté et d’apaisement. Les imams sont alors pleinement dans leur rôle, en accompagnant les musulmans dans leur vie spirituelle et en donnant du sens et de la cohérence religieuse aux projets des communautés musulmanes locales.
  • D’autre part des imams eux-mêmes qui, en tant qu’individus, ont besoin d’un accompagnement réel sur le plan professionnel, théologique et éducatif, afin d’avoir les moyens de leur mission. Ils ont été pendant trop longtemps dévalorisés et doivent être pleinement reconnus dans leur rôle et leurs responsabilités, afin d’être les acteurs déterminants de la cohésion des communautés locales et leur rayonnement.

Voici les axes de travail les plus importants et les avancées que permettra l’Assemblée des Imams :

  1. Un espace de réflexion théologique, qui permet aux imams de toutes sensibilités de travailler ensemble et de mener des recherches ou des études, sur des questions qui préoccupent les musulmans dans leur quotidien et répondent aux enjeux contemporains.
  2. Une approche d’ouverture et de respect : faire partie de l’Assemblée des Imams n’est pas du tout exclusif d’une participation à d’autres conseils théologiques ou religieux. Chaque espace peut ainsi apporter une dimension complémentaire. L’essentiel est que les personnes qui y participent le fassent dans une dynamique fraternelle et au sein du cadre que proposent les grandes écoles jurisprudentielles islamiques.
  3. Des imams disponibles et accessibles : par le biais de cours en vidéos, de sessions de questions réponses (#AskLesImams) ainsi que d’un accès direct aux imams les plus proches des fidèles, sur l’ensemble des territoires, l’Assemblée des Imams pourra prendre en charge les questionnements et les demandes spécifiques formulées par les musulmans eux-mêmes, à chaque fois qu’ils en ont besoin. La barrière de la langue sera également surmontée, avec des contenus accessibles en Français, en Arabe, en Turc, en Urdu, etc. en fonction des besoins.
  4. Des formations dédiées : tous les imams qui le souhaitent pourront participer à des formations spécifiquement conçues pour eux, sur les sujets qui les renforceront dans leurs acquis et développeront leurs compétences : sciences islamiques, théologie, histoire, droit, sociologie, communication, etc. Une partie de ces modules pourra être disponible directement en ligne, sur la plateforme dédiée, en e-learning. Une autre partie sera délivrée en présentiel, plusieurs fois dans l’année.
  5. Des rencontres et un forum des imams : chaque année un grand événement sera organisé, sous la forme d’un forum, lors duquel les imams et les cadres religieux pourront se rencontrer, échanger, participer à des ateliers, mieux s’informer des réalités que vivent leurs collègues dans d’autres régions. C’est aussi l’occasion de participer à des formations plus larges et de lancer des groupes de travail thématiques, parmi les imams.
  6. La bourse d’emploi des imams : celle-ci permettra de mettre en relation les imams qui cherchent une mission et les mosquées ou associations qui cherchent un imam. Grâce à des fiches de postes et des annonces, on pourra ainsi accompagner l’ensemble des acteurs, afin que chaque mosquée soit dotée d’un imam compétent, dans un cadre professionnel qui lui permette également de s’épanouir.
  7. Une prise en charge des problèmes : Une partie des membres de l’Assemblée des Imams a développé une expertise spécifique, sur la prise en charge des parcours marginaux, des dérives sectaires et des amalgames les plus radicaux. Cette équipe se tiendra à disposition pour intervenir sur des cas spécifiques et éviter l’exclusion et le repli sur soi. Elle pourra également intervenir en formation et en prévention.
  8. Un accompagnement juridique et social : l’équipe juridique de la plateforme L.E.S. Musulmans, composée d’avocats et de juristes professionnels, sera également disponible pour conseiller et accompagner les imams dans leur travail, qu’il s’agisse de litiges, de projets ou de leur protection juridique, afin qu’ils puissent se concentrer sur leur mission.
  9. Des contenus et des idées : pour faciliter le travail des imams et rendre encore plus attractive la participation aux activités des mosquées, on pourra mettre en place un « calendrier des khutbas », qui permettra d’avoir un vrai programme thématique, sur les discours et prêches tenus le vendredi. Cela permettra d’évoquer des questions en lien avec le contexte et de faire passer une parole commune, au niveau national, au sein des mosquées, sur les sujets les plus importants. Ce sera également l’occasion d’adapter les discours. Exemple : pendant les vacances scolaires, on peut mettre en place la « khutba des enfants », dont le ton et le contenu pourra être adapté (aussi) à un jeune public. Chaque imam pourra librement s’inspirer de ces contenus pour préparer ses discours (ou lui-même y contribuer pour enrichir la base).
  10. Une parole d’unité : en ayant un espace qui leur est réservé, avec souplesse et ouverture, on donne l’occasion aux imams d’apprendre à se connaître et à travailler ensemble, de s’extraire des urgences de leur travail et du contexte, pour mieux se concentrer sur des questions non moins essentielles. Cela leur permettra, lorsqu’ils le souhaitent, de s’exprimer ensemble sur des sujets de société ou d’actualité.

L’autonomie et le respect souhaités pour la fonction d’imam, ainsi que l’attachement pour les sources authentiques de l’Islam, permettront au fil du temps de faire émerger un positionnement d’unité parmi l’ensemble des acteurs, sans céder à la tentative de nous imposer un « grand Imamat de France » pour satisfaire aux exigences politiques du moment. Nous aurons alors réussi le consensus par le travail plutôt que par l’injonction.

L’ensemble de ces services seront accessibles directement sur la plateforme L.E.S. Musulmans, via un accès dédié (http://plateforme.lesmusulmans.fr). L’Assemblée des Imams sera également joignable via une adresse mail spécifique, qui redirigera ensuite les demandes vers les équipes les plus compétentes : imams@lesmusulmans.fr. Le premier grand forum des imams aura lieu au printemps dès cette année.

Si vous souhaitez rejoindre cet effort collectif et participer à l’organisation des communautés musulmanes, c’est ici que ça se passe :

Pour les associations et mosquées :
http://lesmusulmans.fr/partenaires

Pour les personnes et les familles :
http://lesmusulmans.fr/rejoindre

La plateforme L.E.S Musulmans
www.lesmusulmans.fr
contact@lesmusulmans.fr

Mosquée des Cèdres, Marseille
Mosquée des Cèdres en construction

L’année s’achève. Plus qu’une semaine avant 2019. Si vous avez l’habitude de payer des impôts et plus encore de faire des dons déductibles, vous savez qu’il est possible d’en réduire le montant en allouant une partie à des projets, des actions, des fondations, etc. qui répondent à certaines conditions.

La loi française autorise en effet toute personne imposable à déduire de ses impôts sur le revenu 66 % du montant du don, dans la limite de 20 % du revenu imposable, lorsque ce don est fait par exemple – et c’est ce qui nous intéresse aujourd’hui – à une association sous le régime de la loi 1905 : concrètement pour un don de 100 euros, vous aurez droit à une réduction de 66 euros.

Or, de plus en plus d’associations musulmanes choisissent ce régime, particulièrement celles qui gèrent des mosquées.

C’est pourquoi aujourd’hui nous vous proposons de leur donner un dernier coup de pouce pour cette année. Vous trouverez dans la liste suivante le nom de quelques associations loi 1905, partenaires de la plateforme L.E.S. Musulmans, auxquelles vous pouvez faire un don défiscalisé avant lundi 31 décembre minuit, ainsi que le numéro IBAN afin de vous permettre de procéder à un virement bancaire. Pour tout autre moyen, nous vous invitons à vous rendre directement dans la section « dons » de chaque site respectif, dont nous vous indiquons l’adresse Web.

Association culturelle et cultuelle d’Ezanville (95)
http://www.acceezanville.org
IBAN : FR76 1820 6000 2260 1995 2980 610

WaqF Noisy, Noisy-le-Grand (93)
https://www.facebook.com/pg/musulmans93160
IBAN : FR47 2004 1010 1267 0221 9L03 344

Cerle Ibn-Khaldoun de Bretagne, Rennes (35)
http://www.cib35.fr
IBAN : FR76 1558 9351 7702 8498 4464 097

Mosquée des Cèdres, Marseille (13)
http://www.mosquee-des-cedres.fr
IBAN : FR76 1027 8090 6600 0202 7960 154

Mosquée Bilal, Clichy-sous-Bois (93)
https://www.mosquee-bilal-clichy-sous-bois.fr
IBAN : FR81 3000 20063700 0000 6469 Q89

Association As-Salam, Montluçon (03)
IBAN : FR76 1680 6008 2066 0412 6741 117

Association Unicité 38 (centre Philippe Grenier), Échirolles (38)
http://www.unicite38.fr
IBAN : FR63 3000 2026 6800 0007 0823 R50

Association des Bleuets, Marseille (13)
http://asso-bleuets.org
IBAN : FR19 2004 1010 0826 4962 5S02 973

Pensez à partager cet article afin de permettre au plus grand nombre de soutenir dans cette dernière ligne droite les associations ci-dessus.