Vous êtes coutumiers des polémiques textiles qui visent les femmes musulmanes qui se couvrent les cheveux… Malheureusement cette fois-ci, cela a donné lieu à l’adoption par le Sénat d’un amendement leur interdisant de participer aux sorties scolaires, lors d’un vote où la droite était majoritaire, sans que le gouvernement ne s’oppose fermement à cette mesure liberticide. Compte tenu de la gravité de la situation, tout silence devient coupable. L’examen du texte est prévu cette semaine à l’assemblée. Avec le CCIF, notre partenaire sur les questions d’islamophobie, nous avons convenu d’une action ferme pour faire barrage à cette mesure liberticide :

  • Une action juridique systématique à l’encontre de tout établissement qui se risquerait à exclure des femmes musulmanes, dans toutes les instances où ce sera nécessaire, y compris au niveau européen.
  • Une mobilisation des citoyens (vous les premiers) en direction de leurs députés, afin de leur demander explicitement de voter contre un tel amendement.

Pour être très réalistes : c’est à nous tous sans exception d’agir si on veut d’une part bloquer cette mesure liberticide qui vise des centaines de milliers de maman et, d’autre part, sortir de cette posture de défense et de réaction pour, une fois pour toutes, préserver durablement nos droits. C’est tout le sens de notre action.

Lien vers l’article : Mamans accompagnatrices : la plateforme L.E.S. Musulmans s’oppose à un texte liberticide